Publication

Le dernier numéro de la revue Interrogations est consacré à l’intersectionnalité:

N°20. Penser l’intersectionnalité

 

 

Table-ronde « Féminisme et critique postcoloniale »

GralOrganisation par
Malek Bouyahia, Franck Freitas, Karima Ramdani

Dans le cadre du Groupe de Recherches Audre Lorde

Dans le contexte français, le processus de décolonisation du féminisme initié il y a plu­sieurs années à l’occasion de crises politiques n’a pas pour autant résolu l’inattention portée aux voix des féministes migrantes ou descen­dantes des colonisations modernes. Les position­nements de ces dernières, à la croisée de multiples rapports de domination, longtemps impensés et ignorés, constituent-ils la perspec­tive d’un « féminisme postcolonial » ? Comment l’institutionnalisation du féminisme et l’instru­mentalisation du genre à des fins néocoloniales ont-elles affecté, au cours du temps, la produc­tion des savoirs féministes postcoloniaux, ainsi que les liens entre études féministes et études postcoloniales, mais aussi entre espaces de la recherche et espaces militants ?

TABLE RONDE

Karima Ramdani, docteure en science politique, Cresppa-GTM, Groupe de recherche Audre Lorde

Collectif afro-féministe Mwasi représenté par Annette Davis et Sharone Omankoy
https://mwasicollectif.wordpress.com

Sonia Dayan-Herzbrun, professeure émérite en sociologie, Université Diderot-Paris 7, CSPRP

Discussion modérée par Myriam Paris, doctorante en science politique, Cresppa-LabTop, Groupe de recherche Audre Lorde